Les violences faites aux femmes : Les aspects sexuels et sexistes

Une convention a été mis en place dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes (violences sexuelles et sexistes). La convention d’Istanbul, comme elle a été nommé, vise à établir dans quelle mesure la politique française se pose dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes. Dans l’opinion internationale, on présente et décrit la violence à l’égard des femmes comme une cause et une conséquence des relations de pouvoir fondées sur le sexe, et souligne l’importance d’adopter une approche globale et préventive afin d’éliminer la violence contre les femmes. Pour les détails sur le projet de loi sur le sujet, découvrez cet article http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-sexuelles-et-sexistes-ce-que-contient-le-projet-de-loi-171017-134827.

Violences aux femmes

Pour ce faire, il se concentre d’abord sur la relation entre la violence à l’égard des femmes et les relations de pouvoir entre les sexes dans les textes politiques et les débats. La violence à l’égard des femmes est-elle considérée comme une cause et une conséquence des relations de pouvoir entre les sexes, comme c’est le cas dans la Convention d’Istanbul ? Quoi qu’il en soit, c’est un phénomène qui est en plein expansion et qui cause autant de victime dans la société et plus précisément sur les femmes.

Les concepts de genre et de violence sexiste sont-ils utilisés, rejetés ou évités, et si oui, comment ? Deuxièmement, il s’efforce de déterminer dans quelle mesure la politique de prévention de la violence à l’égard des femmes est intégrée à la politique de prévention, comme le fait la Convention d’Istanbul, qui souligne la nécessité d’adopter une approche holistique impliquant une série d’acteurs. Cette recherche porte sur la relation entre le genre et la violence dans la documentation examinée et sur la mesure dans laquelle l’approche adoptée par les décideurs et les personnes influentes est holistique et axée sur la prévention, plutôt que sur les poursuites et la protection, ou parallèlement.

Dacdima

Revenir en haut de page